Première semaine, compte-rendu

Jour 1 & 2
La première étape était assez tranquille, une mise en bouche en quelque sorte. Le lendemain on testait l’étanchéité du matériel et le moral de la famille …
Comme on a déjà fait un article sur ces deux premiers jours, allez y jeter un oeil si c’est pas déjà fait.

Jour 3 : Prilly – Rolle (34 km)
Une petite étape nous attend, alors on prend notre temps et partons après le repas de midi. Le trajet, sur le papier, avait l’air assez simple. Au final il s’est avéré être parfois bucolique mais souvent casse-pattes et énervant (en haut puis en bas et on recommence). On a fait quelques erreurs de débutants ce jour-là : réveiller Faustine pour prendre le goûter, prendre une bière à mi-étape, arriver en même temps que les sorties de bureaux ! Le soir on est à nouveau accueillis comme des rois chez Janique et Lucian (des amis). Grillade et bière au programme de la soirée avant un repos bien mérité.

Jour 4 : Rolle – Cartigny (55 km)
Aujourd’hui le trajet est très joli et traverse plein de chouettes villages. On fait une halte à Crans sur Celigny pour y manger et Faustine rencontre son premier ami « éphémère » sur une place de jeu. La traversée de Genève est beaucoup plus laborieuse (voies de tram, circulation, travaux, …). En fin de journée on arrive chez Marion et Daniel, notre première expérience Warmshowers. On n’a pas encore pu déterminer qui, du village ou de la famille, était le plus charmant et accueillant ! Si vous nous lisez, merci encore mille fois pour l’accueil ! On repassera vous voir si on est dans les parages !

Jour 5 : Cartigny – Culoz FR (59 km)
Estelle, une amie, nous avait proposé de contacter son cousin pour y passer la nuit. Ça n’a pas été possible mais le hasard aidant, on l’a croisé sur notre route le matin ! Finalement, on traverse notre première frontière. Rien de dépaysant pour l’instant mais quand même c’est chouette de passer le panneau à vélo ! Plus tard, on rencontre Lisa, cyclotouriste allemande qui se rend à Marseille. On partage un bout de route et d’Ovo choco 😉 Le soir on s’arrête dans un petit camping désert. Rien d’exceptionnel et accueil mitigé. Ça sent la fin de saison …

Jour 6 : Culoz – Romagnieu (46 km)
Après un départ tardif (mauvaise organisation), on commence un trajet par moment casse-pattes mais super agréable et joli. On passe notamment dans des gorges fantastiques (vidéo à l’appui sur nos comptes de réseaux sociaux). Pour le goûter on s’arrête dans un charmant petit village (Saint-Genix-sur-Guiers) et on a droit à une grosse crise de la petite Faustine. La crise passée on se dirige vers une magnifique auberge en pleine campagne (Les Forges de la Massotte). Cette halte nous a été généreusement sponsorisée par Danilo et Magali Corvaglia ! Merci encore frangin c’était super agréable ! Superbe bâtisse, petit-déjeuner gargantuesque et des propriétaires adorables !

Jour 7 : Romagnieu – L’Albenc (59 km)
On a décidé de quitter la ViaRhôna pour éviter Lyon et raccourcir le trajet. Le calcul des kilomètres était bon, celui du dénivelé, de la circulation de l’état des routes beaucoup moins ! On essuie même des pentes impossibles à gravir en pédalant (de l’ordre de 18-20 % à vue de nez) … Ereintés, on s’arrête manger dans un joli champ … rempli de bouses de vaches … Finalement la fin de l’étape nous réconcilie avec cette journée difficile. René nous accueille chez lui dans une splendide maison un peu hors du temps (et hors de tout). Le repas n’est composé quasiment que de ses propres produits et avec en arrière-plan le massif du Vercors. Avant de partir, Faustine passe quelques merveilleux instants sur la plus belle balançoire du monde (et je pèse mes mots !).

Jour 8 : L’Albenc – Bourg-de-Péage (51 km)
Le parcours du jour est assez sympa malgré la succession de petites montées et descentes. Je n’ai plus trop de jambes et ces dénivelés me paraissent surdimensionnés ! On arrive finalement à Bourg-de-Péage et improvisons un goûter au bord de l’Isère (et ses moustiques) en attendant que les hôtels ouvrent. On trouve un hôtel bon marché et correct et on file s’envoyer un gros McDo, le premier pour Faustine ! Un peu déconcertant de constater la réjouissance dès la première bouchée …

En résumé pour ces 8 premiers jours : 415 km, pour presque 27 heures de vélo !

PS on finalise cet article deux jours plus tard et on vient de franchir nos premiers 500 km !

Posts created 16

6 commentaires pour “Première semaine, compte-rendu

  1. Ola caramba…je suis bluffée par l’organisation de cette première semaine. Bigre on voit que tu sais utiliser ton réseau, c’est juste magnifique.
    Belle suite de balade et bravo …au trio de choc 😎
    Amicalement vôtre
    Annemarie

  2. Bravo. Une question, vous utilisez quoi comme application gps. Connaissez-vous OsmAnd plus.? Très bien pour les montées et aussi les descentes.
    Bonnes continuation.
    Phil

    1. On utilise Komoot et on est assez satisfaits pour l’instant. La tienne on connaît pas mais on garde le nom au cas où la notre ne soit pas efficace en Amérique du Sud 😉

Laisse un commentaire ...

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :